Jeudi 28 mai 2020 – Changements d’échelle ? Volontarisme politique et ruptures budgétaires

La neuvième séance du séminaire du Groupe de Recherche sur les Affaires Budgétaires (XIXe-XXIe siècles) se tiendra jeudi 28 mai 2020 de 17h00 à 19h30.

Compte tenu des difficultés liées à la situation sanitaire actuelle, cette séance se déroulera en format webinaire ; les personnes intéressées sont invitées à s’inscrire via ce formulaire en ligne avant le jeudi 28 mai à 12h00. Les inscrits recevront par mail, au plus tard le 28 mai en début d’après-midi, les informations leur permettant de se connecter à la salle de réunion virtuelle.

Séminaire organisé avec le soutien de l’Institut de la gestion publique et du développement économique, du Comité pour l’histoire économique et financière de la France, du Centre d’études des mondes moderne et contemporain (EA 2958) et du Centre de recherche Droit et territoire (EA 3312).

« Le financement de la souveraineté numérique : le Plan Calcul (1965-1975) » – Pierre Mounier-Kuhn, CNRS et Université de Paris-Sorbonne.

« L’ordre suspendu ? Retour sur le doublement du budget du ministère de la Culture en 1982″– Thomas Hélie, Université de Reims (CRDT).

La neuvième séance du Groupe de recherche sur les affaires budgétaires s’attache à mettre en perspective la question du changement dans l’étude des processus budgétaires. Longtemps inspirée du modèle incrémental défendu, dans les années 1960, par le chercheur américain Aaron Wildavsky, l’analyse des politiques budgétaires a été renouvelée, à partir des années 2000, par des théories qui – comme celle dite de « l’équilibre ponctué » (Baumgartner, Foucault et François, 2011) – ont tenté de mettre en évidence statistiquement les ruptures susceptibles d’affecter « l’ordre budgétaire » (Siné, 2006) ; dans leur sillage, certaines recherches comparées ont incité au développement d’études sectorielles, afin de cerner de manière plus fine les causes de ces oscillations budgétaires (Breunig et al., 2009). A partir de deux cas empiriques, cette séance du GRAB vise précisément à revenir sur les conditions de possibilité du changement dans les politiques budgétaires : le premier cas, étudié par Pierre Mounier Kuhn, portera sur la mise en place du Plan Calcul (1965-1975), politique d’envergure qui soulève les enjeux du financement de la souveraineté numérique ; le second cas, présenté par Thomas Hélie, sera consacré aux enjeux du doublement du budget du ministère de la Culture en 1982, phénomène exceptionnel dans l’histoire budgétaire des politiques sectorielles. En raison de leur portée, et des luttes qu’ils déclenchent aux sommets de l’Etat, ces deux cas apparaissent particulièrement heuristiques pour penser les conditions du changement dans les politiques budgétaires.

Pierre Mounier-Kuhn est historien, chercheur au CNRS et à l’Université de Paris-Sorbonne. Spécialiste de l’histoire de l’informatique, il lui a consacré plus d’une soixantaine d’articles et plusieurs ouvrages, dont L’Informatique en France de la seconde guerre mondiale au Plan Calcul. L’émergence d’une science, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2010 et Histoire illustrée de l’informatique (avec Emmanuel Lazard), EDP Sciences, 2016. Chargé du cours d’Histoire des sciences et techniques à l’Ecole Centrale Supélec (Saclay), ses recherches actuelles portent notamment sur l’histoire de l’industrie informatique française.

Thomas Hélie est maître de conférences en science politique à l’Université de Reims (CRDT), et chercheur associé au LaSSP (Sciences Po Toulouse). Co-organisateur du GRAB, ses recherches portent sur les politiques culturelles et les politiques budgétaires ; dans cette double perspective, il s’est intéressé au financement des grands travaux présidentiels (« L’architecture des décisions », Gouvernement et action publique, avril-juin 2017) et a récemment engagé, avec l’économiste Katarina Vitalisova, un programme de recherche Hubert Curien sur le financement des politiques culturelles en France et en Slovaquie.


Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. ATSE Martial dit :

    Bonjour a vous intéressant. Svp comment devenir un membre de votre groupe de travail. Je suis Doctorant en Histoire économique et sociale a l’université Félix houphouet-Boigny d’Abidjan Cocody en Côte d’Ivoire. Svp veuillez m’envoyer des articles sur le thème de travail de votre groupe. J’aimerais m’en inspirer et pourquoi pas créér un dans mon université.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search