14 octobre 2021 – Des chiffres et des voix. L’apport des témoignages à la compréhension des questions budgétaires

 

Jeudi 14 octobre 2021 – 17h00-19h30.

Lieu : Bercy, 139 rue de Bercy, Paris 12°, Salle Vauban V0112 Ouest 2 -T. Accès possible par visioconférence.

Une inscription préalable est requise via le formulaire en ligne.

Une pièce d’identité vous sera demandée à l’entrée du ministère.

Dès 1988, le Comité pour l’histoire économique et financière de la France a initié une collecte de témoignages oraux auprès des anciens hauts-fonctionnaires des Finances, pour compléter les archives versées par les ministères économiques et financiers (voir https://www.economie.gouv.fr/igpde-editions-publications/archives-orales-lhistoire-a-travers-histoires-vecues-ministere-des). Outre L’historien, l’archiviste et le magnétophone, ouvrage de référence de Florence Descamps publié dans la collection Histoire économique et financière de la France, on peut citer plusieurs travaux publiés dans la  même collection qui témoignent de l’apport de ces sources pour comprendre la culture de ces ministères, les logiques de carrière, la genèse de telle ou telle décision. Au cours de cette séance, nous réfléchirons plus particulièrement à l’intérêt des sources provoquées (archives orales et mémoires sollicités à l’occasion de concours autobiographiques) pour interpréter les chiffres, foisonnants, auxquels est confronté tout chercheur qui travaille sur la dépense publique, de la fabrique du budget, à l’engagement de la dépense. Ce sera l’occasion de découvrir le fonds constitué par l’IGPDE, mais aussi d’apprécier, à partir de l’exemple du budget social des PTT, les apports d’autres types de témoignages à la compréhension des choix budgétaires et des marges de manœuvre qu’ils laissent aux acteurs locaux.

Les archives orales budgétaires et comptables de l’IGPDE : un éclairage inédit  sur les dimensions invisibles de la dépense publique
Philippe Masquelier, Ecole Pratique des Hautes Etudes – IGPDE.

Les dynamiques du budget social des PTT de 1954 à la fin du XXe siècle
Romain Trichereau, UVSQ-Laboratoire Printemps

Philippe Masquelier est doctorant à l’Ecole pratique des hautes études et chargé de recherche à l’Institut de la gestion publique et du développement économique (IGPDE). Sous l’égide du Comité pour l’histoire économique et financière de la France, il est  responsable du secteur histoire du bureau de la Recherche de cet Institut. Il anime sur le plan scientifique le fond d’archives orales conservé par l’IGPDE. Il a par ailleurs organisé et animé le séminaire Histoire de la gestion des finances publiques et publié plusieurs études dans la collection Histoire économique et financière de la France. Ses recherches portent sur l’histoire administrative et financière à l’époque contemporaine sous ses aspects sociologiques, organisationnels, juridiques et culturels. Il est membre associé de l’équipe de recherche Histara-EPHE (Histoire de l’art des représentations et de l’administration dans l’Europe moderne et contemporaine), et membre du comité consultatif d’orientation du Conseil de normalisation des comptes publics (CNOCP). Il a récemment publié une étude fondée sur des témoignages provoqués : « Entre droit et mythe : le cas de la responsabilité personnelle et pécuniaire du comptable public dans les années 1950», in Gestion et finances publiques, N°1-2021/Janvier-Février 2021, p 66-74.  

Docteur en histoire et civilisations de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, Romain Trichereau termine une recherche post-doctorale portant sur l’évolution des différents aspects de l’organisation et de la gestion des activités sociales de La Poste depuis l’entre-deux-guerres jusqu’à nos jours. Aux côtés et sous la direction d’Odile Join-Lambert (professeur des universités, UVSQ-Laboratoire Printemps), il travaille plus spécifiquement sur l’évolution des structures organisationnelles du service gérant l’action sociale et sur les questions budgétaires. Cette étude est réalisée à l’aube d’importants changements organisationnels en la matière : évolution du modèle institutionnel des activités sociales de La Poste. Ce travail repose en partie sur des entretiens oraux. 

 Séminaire organisé avec le soutien de l’Institut de la gestion publique et du développement économique, du Comité pour l’histoire économique et financière de la France, du Centre d’études des mondes moderne et contemporain (EA 2958) et du Centre de recherche Droit et territoire (EA 3312).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search